Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Clavier et style par Alpha et Oméga Nantes

Faire parler quelqu’un : le discours indirect et le discours indirect libre

5 Octobre 2011 , Rédigé par Cath Publié dans #Rédaction et style

Le discours indirect rapporte des propos en les introduisant par un verbe de parole suivi d’une proposition subordonnée. On ne change ni le temps, ni la personne. Le discours est reformulé.

 

L’impression est une mise à distance par rapport à ce qui est dit. Cela donne moins de spontanéité et d’authenticité.

 

Il me déclare : « Je déteste me promener, je préfère rester sur Internet. Vas-y tout seul, demain. » (discours direct)

 

Il me déclare qu’il détestait se promener et préférait rester sur Internet. Il me proposait d’y aller tout seul le lendemain. (discours indirect)

 

On observe dans la deuxième phrase par rapport à la première :

  • une modification de la ponctuation,
  • des verbes introducteurs (dire, proposer) suivis d’une subordonnée.
  • un changement de personne et de temps : je déteste 1ère personne, il détestait 3e personne
  • quelques adaptations dans la construction et les adverbes : demain devient le lendemain, vas-y devient d’y aller.

 

Evidemment, c’est un style plus lourd d’autant que l’on est souvent obligé de répéter les verbes introducteurs pour éviter une succession de subordonnées, dès que le discours est un peu long.

 

Dans ce cas, on peut passer au discours indirect libre qui rapporte les paroles prononcées, sans reprendre les formes du discours indirect :

 

Il déclare détester se promener et préférer rester sur Internet : vas-y tout seul demain !

 

Elle s’exclamait sur la grosse chaleur de la boutique : vrai on aurait cru entrer dans un four (E. Zola)