Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Clavier et style par Alpha et Oméga Nantes

Chanson et poésie

27 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Type d'écrits

Chanson et poésie sont cousines. A une époque, pas si lointaine, elles ne se distinguaient pas vraiment.

En effet, jusqu’au 15e siècle, en Europe, toute poésie était chantée.


A la base, poésies et chansons sont des formes uniquement orales.

De ce fait, elles utilisent toutes les deux des moyens mnémotechniques : constance du rythme par le nombre de pieds ou de syllabes dans le vers et par l’utilisation des temps forts et faibles, retour régulier des sonorités, des mots et parfois de phrases entières.


Aujourd’hui, la poésie est plus souvent lue que récitée. Elle s’est donc petit à petit écartée de cette structure.


Par contre, la chanson est restée une forme d’expression à retours multiples, à récurrences, une forme circulaire.

Celui qui écoute a besoin, pour savoir qu’il est toujours dans la même histoire, d’éléments répétitifs, comme des balises sur un bord de route.


C’est sans doute l’origine des rimes qui n’étaient autrefois que de simples assonances ou consonances, mais aussi des refrains, des codas…


Finalement, la chanson est paradoxalement très " conservatrice ".

Brassens, comme Nougaro sont souvent plus proches d’un Victor Hugo que certains poètes contemporains.


Au passage, les poètes comme Aragon qui ont fait le bonheur de chanteurs (Jean Ferrat), ont écrit le plus souvent dans des formes très classiques. Léo Ferré a consacré de nombreux disques à chanter les poètes (Verlaine, Rimbaud, Apollinaire, Aragon). On trouve des textes d’Apollinaire chez Lavilliers et de Rimbaud chez Charlebois ou Sapho, de Paul Fort chez Brassens.


Exception immense à la règle : Jacques Prévert que Kosma – entre autres – a mis en chanson, malgré des formes très libres : pratiquement jamais de vers réguliers, des jeux d’assonances mais pas de rimes.


Source : Michel Arbatz. Le moulin du parolier. Guide à l’usage des auteurs de chansons et autres obsédés textuels. Jean-Pierre Huguet éd. 1996.


Autres articles :

Tournent les violons ou la difficulté de la retranscription
Un cafard laqué ? Une blatte dans un restaurant chinois... la suite
La réforme de l'orthographe vue par Pierre Perret
Agir de concert ou de conserve : la musique contre la marine

Connecteurs d’extensions : PCI, AGP et les autres

23 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Informatique

La plupart des PC possèdent, sur la carte mère, des connecteurs d’extension ou slots, inutilisés dans lesquels l’utilisateur peut insérer des cartes d’extension pour doter son ordinateur de nouvelles fonctionnalités.


La plupart des connecteurs d’extension sont de type PCI (Peripheral Component Interconnect, interconnextion de composants périphériques). Ils sont conçus pour les cartes Plug and Play (branchez et jouez) que les mauvaises langues appellent (Plug and Pray = branchez et priez).


Un autre connecteur d’extension de type AGP (Accelerated Graphics Port, port graphique accéléré) a été prévu pour accueillir une carte vidéo. Son rôle est de faire sortir les images plus rapidement de la mémoire.

Ce type de connecteur d’extension s’adresse plus particulièrement aux joueurs.


On trouve encore des connecteurs d’extension plus courts sur les PC plus vieux.

Ces connecteurs sont de type ISA (Industry Standard Architecture, Architecture standard). Ils étaient les seuls disponibles sur les premiers PC.


On reconnaît le type de connecteur d’extension présent, à sa forme… ou parce qu’on a la documentation qui correspond.


Catégories : Lexique  Informatique

Autres articles :

CMOS
Carte mère et cartes filles
BIOS
Défragmenter son disque. Pourquoi ?

CMOS

21 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Lexique

Abréviation de Complementary Metal oxyde Semiconductor

Ce terme est relatif au mode de fabrication d'un circuit intégré (transistors complémentaires à électrode de commande isolée pour les fans de technique...). C’est un circuit à très faible consommation.
Un très grand nombre de circuits actuels appliquent cette technologie.

Dans la pratique, se rappeler que :

Alimenté par une petite batterie, le circuit CMOS d'un ordinateur conserve les informations fondamentales sur les éléments matériels qui composent l'ordinateur même lorsque celui-ci est éteint.

Beaucoup d'utilisateurs ne savent même pas qu'il y a une pile dans leur ordinateur.

Les fabricants argumentent que la durée de vie d'une pile est de 2 à 6 ans en moyenne, soit pratiquement la durée de vie de l'ordinateur... enfin plutôt, le moment où ils souhaiteraient nous voir le changer ! Commerce oblige.

Évidemment, à la longue, cette pile finit par se décharger et alors, catastrophe, vous perdez toute la configuration de l'ordinateur...

Parfois, vous avez des signes avant-coureurs de la faiblesse de la pile. Par exemple, votre heure se dérègle ou le démarrage devient très laborieux.


Sauvegardez votre configuration. Vérifiez que vous avez bien tous les disques de démarrage voulus.

Et changez la pile.


Vous pouvez le faire faire mais vous pouvez aussi le faire vous-même. Ce n’est pas tellement compliqué, c’est juste un peu stressant.


Catégories : Lexique  Informatique


Autres articles :

BIOS
Carte mère et cartes filles
Pour détendre l’atmosphère…
Devise de l'informaticien

Carte mère et cartes filles

19 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Lexique

Circuit imprimé placé sur une plaque époxy équipée de connecteurs d'extension (AGP, PCI). 

Ces connecteurs d'extension de la carte mère permettent de recevoir d'autres cartes (Cartes filles).

Les cartes filles sont des circuits imprimés plus petits permettant de doter l'ordinateur de fonctions complémentaires : carte son, carte vidéo...

Catégories : Lexique  Informatique

BIOS

17 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Lexique

BiOS = Basic Input / Output System

Ensemble de codes logiciels intégrés dans un ordinateur, qui prennent en charge certaines des tâches fondamentales de transmission des données entre les différentes parties de la machine.

Catégories : Lexique  Informatique

Défragmenter son disque. Pourquoi ?

14 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Informatique

Défragmenter son disque, pourquoi ?

En matière de virtuosité, le disque dur est la lanterne rouge du matériel informatique : toujours à la traîne, son inertie ralentit le rythme de la course.

Les lecteurs (disquettes, CDROM, DVD) sont encore plus lents mais leur rôle est moins important.

Quand votre ordinateur vous fait attendre, le fautif est en général le disque dur.


Et en plus, au fil du temps, les performances d’un disque se dégradent.

Pourquoi ? La faute à la fragmentation des fichiers.


En effet, le premier fichier enregistré sur un disque est écrit "au fur et à mesure " c'est-à-dire de façon continue, un peu comme une chanson sur un disque vinyle.

 

Les nouveaux fichiers sont enregistrés à la suite du premier.


On se retrouve donc, dans l’idéal, comme sur votre 33 tours préféré : les chansons sont placées les unes à la suite des autres…

Seulement un ordinateur passe son temps à enregistrer et à effacer (cela me fait penser qu’il est plus que temps que je sauvegarde cet article…)

Lorsque d’anciens fichiers sont effacés, ils laissent de la place disponible sous forme de blocs contigus, pour l’écriture de nouveaux fichiers.

 

Lorsque vous voudrez à nouveau enregistrer, l’ordinateur enregistrera d’abord dans une place libre, puis, si le fichier est trop gros pour la place, il enregistrera la suite, ailleurs, quelque part sur le disque, en un ou plusieurs fragments.

Au fil des jours, des enregistrements et des effacements, on peut en arriver à cela :

 

Cette fragmentation ralentit la lecture et l’écriture des informations parce que la tête de lecture perd du temps à se déplacer de piste en piste et à attendre que les blocs vides de ces pistes défilent au-dessous pendant la rotation du disque.

 

La défragmentation (ou optimisation) rassemble les parties éparses des fichiers pour les réinscrire à la queue leu leu.

















C'est une opération à faire régulièrement, au moins une fois par mois. Plus souvent si vous travaillez beaucoup, que vous jouez ou que vous manipulez des images (ce sont de gros fichiers qui par la force des choses seront souvent très fragmentés).


Autres articles :

Police Bitmap ou police vectorielle ?
Fichiers système
Système d’exploitation : WINDOWS, MAC, LINUX et les autres
Pour détendre l’atmosphère…

Comment savoir à quel tarif affranchir votre courrier ?

12 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Trucs et astuces

On n’a pas toujours un pèse-lettre à sa disposition.


Et de plus certains ont une précision pour le moins discutable.


Alors, j’ai trouvé un site qui me rend service à chaque fois que j’ai une lettre à envoyer :


 http://www.pese-lettre.com


Il vous suffit d’indiquer ce qu’il y a dans votre courrier et il vous donne l’affranchissement.

Pratique !

L’essayer, c’est l’adopter !



lettre poste affranchissement timbre poids


Autres articles :

Le bureau sans papiers : un vœu pieux ?
Système d’exploitation : WINDOWS, MAC, LINUX et les autres
CV : la bonne présentation
Pour détendre l’atmosphère…

Le mot degré : abréviation et composition

10 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Typographie

Dans les textes, le mot " degré " est très souvent abrégé.
La touche correspondante se trouve sur le clavier, à la ligne du haut, au-dessus de " ) ". Vous pouvez donc simplement l’obtenir en tapant : majuscule + " ) ".

Le mot degré s’abrège s’il accompagne un nombre comportant des fractions :

  • Ce vin titre 12°,5.

Vous noterez que le ° se place après l’unité et avant la virgule.

Dans les autres cas, il devrait s’écrire en toutes lettres (je dis " devrait " parce que vous le trouverez régulièrement abrégé, même dans ce cas de figure) :

  • L’enfant est très malade. Sa température est montée à 39 degrés.

Pour ce qui est des espaces :

Généralement, le ° est collé au chiffre.
Cependant pour les degrés Baumé (°B), Celsius (°C) et Fahrenheit (°F), il se colle à la lettre.
On le sépare du chiffre avec ce qu’on appelle une espace fine en typographie.
Pour les traitements de texte, le plus simple est de mettre une espace insécable.


Petit rappel :

Les espaces insécables ne peuvent être coupées en début de ligne et ont une dimension fixe.

Sous Word, si vous avez choisi d’afficher les caractères non imprimables dans le menu Outils / options / affichage, ils apparaissent sous forme d’un ° qui ne sera pas imprimé (histoire de rendre mon exposé plus clair, merci Monsieur Bill Gates !).

Pour les obtenir, le raccourci clavier est majuscule + ctrl + barre d’espacement.


N.B. : espace en typographie est féminin : une espace. 


Autres articles :

Les normes typographiques… oui mais lesquelles ?
Comment insérer le " ç " en majuscule ?
Ponctuation : Majuscule ou minuscule
Et cetera, etc.

Un cafard laqué ? Une blatte dans un restaurant chinois... la suite

8 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Humour

Beaucoup de mes lecteurs ayant réclamé quelques mots portemanteaux de plus, j'ai décidé de piller encore un peu Jean-Loup Chiflet... après, il faudra lire son livre !

  • VERMICHELLE : Elle a perdu son chat et c'est le père Lustrucru qui le lui a retrouvé
  • VEAUDEVILLE : Petit de la vache folle né en agglomération urbaine
  • HEBDROMADAIRE : Journal ne paraissant qu'une fois par semaine et dirigé par un seul boss
  • ETRE DE FAXION : Militaire proposé au service du fax
  • FLEUR A LA BETONNIERE : Décoration remise à un entrepreneur
  • GRAISSE ANTIQUE : Huile de palmes académiques
  • MACAQUE 40 : Monnaie de singe
  • RATATROUILLE : Peur de se faire aligner par une aubergine si l'on est mal garé
  • SANTONS SOUS LA PLUIE : Noël pluvieux, Noël heureux


Jean-Loup Chiflet. Le Cafard laqué. 

Autres articles :
Un cafard laqué ? Une blatte dans un restaurant chinois
Pour détendre l’atmosphère…
Devise de l'informaticien
Quand les coquecigrues voleront en escadrilles…
La gent féminine n’est pas composée que de gentes dames !

Agir de concert ou de conserve : la musique contre la marine

6 Juillet 2009 , Rédigé par Cath Publié dans #Le mot du jour

De concert et de conserve, malgré leur différence originelle de sens, ont fini par se rapprocher.


De concert provient du monde de la musique et signifie en accord parfait.

On le retrouve donc logiquement dans :

  • Ils agissent de concert.
  • Elle a fait cela de concert avec lui.

De conserve est une expression provenant de la marine.

La conserve est le navire qui fait route avec un autre pour le protéger.

  • Naviguer de conserve signifie donc, au sens propre, faire route ensemble, sans se perdre de vue.

De conserve a été utilisé dans d’autres emplois pour signifier ensemble, en même temps.

L’Académie admet le sens très large :

  • Agir de conserve (avec quelqu’un) = agir en accord avec quelqu’un.

Donc, vous pouvez utiliser l’un ou l’autre… et ce n’est pas de la mise en boîte.


Autres articles :

Tournent les violons ou la difficulté de la retranscription
Pair et paire
Un magasin bien achalandé est plein de clients ou de marchandises ?
Alors, la coupe… je vous la fait sombre ou claire ?